Mothaise de cérémonie
Champanais de jeune fille
Matha
Saintongeoise de mariée
Brioux
Saintongeoise de jeune fille
Aulnay
Saintongeoise
Loulay
Saintongeoise de cérémonie
Aubigné
Champanais de tous les jours
Gourvillette
Pèleboise de cérémonie
Thorigné
Saintongeoise demi-deuil
Loulay
Coiffe carrée
St-Hilaire des Loges
Saintongeoise demi-deuil
St-Jean d'Angély
Saintongeoise demi-deuil
Mauzé sur le Mignon
Dentelle à l'aiguille
Saintongeoise de cérémonie
Mazin
Barbichet de cérémonie
Brigueuil
Champanais de grand deuil
Malaville
Saintongeoise de grand deuil
Mauzé sur le Mignon
Champanais de grand deuil
Châteauneuf sur Charente
Saintongeoise de mariée
Mauzé sur le Mignon

Le fil, ténu
qui fait dans le jour
toute la dentelle
des rêves.

Les plis, les courbes
dans l'orbe du visage
toute la fragilité
du monde, le désir
qui suit la lumière
des femmes en allées.

Ce mot peut désigner trois éléments des coiffes.

D'abord, le satin de soie ou la satinette lustrée de coton bleu pâle ou ivoire, qui recouvre le dessous de coiffe (bonnette ou carton cousu), mettant en valeur les tulles et mousselines transparents, parties visibles de la coiffe.

Ensuite, dans la bonnette, la passe est la partie avant encadrant le visage.

Enfin, la passe est aussi la bande de tissu qui relie la dentelle et le fond de coiffe.

Une vue des trois types de passe, lors d'un montage