Saintongeoise de mariée
Mauzé sur le Mignon
Saintongeoise demi-deuil
St-Jean d'Angély
Saintongeoise
Loulay
Champanais de jeune fille
Matha
Pèleboise de cérémonie
Thorigné
Saintongeoise de grand deuil
Mauzé sur le Mignon
Barbichet de cérémonie
Brigueuil
Coiffe carrée
St-Hilaire des Loges
Saintongeoise demi-deuil
Loulay
Champanais de tous les jours
Gourvillette
Champanais de grand deuil
Malaville
Champanais de grand deuil
Châteauneuf sur Charente
Dentelle à l'aiguille
Saintongeoise de mariée
Brioux
Saintongeoise de cérémonie
Aubigné
Saintongeoise de jeune fille
Aulnay
Saintongeoise demi-deuil
Mauzé sur le Mignon
Mothaise de cérémonie
Saintongeoise de cérémonie
Mazin

Le fil, ténu
qui fait dans le jour
toute la dentelle
des rêves.

Les plis, les courbes
dans l'orbe du visage
toute la fragilité
du monde, le désir
qui suit la lumière
des femmes en allées.

La dentelle – ou guipure – chimique est fabriquée à partir d'une broderie mécanique imitant la dentelle de coton sur un tissu de soie.

L'ensemble est trempé dans un bain de soude caustique ou de chlore, ce qui fait disparaître la soie. On obtient alors une dentelle plus ou moins ajourée, mais avec du relief. Ce procédé fut créé en 1883 en Allemagne, puis amélioré en Suisse, notamment dans la région de St-Gall qui en fit sa spécialité.

Détail d'une dentelle chimique