Cette coiffe, acquise dans une salle des ventes de Vendée, devait appartenir à une très jeune fille, peut-être appelée Eléonore comme le suggère l'inscription au crayon sur le carton de la carcasse, dont la famille devait avoir migré depuis le canton de La Mothe. C'est le petit tour de tête qui laisse à penser que cette coiffe a été portée par une adolescente, il s'agit peut-être de sa première coiffe après sa communion solennelle.

Dimensions

• largeur du sommet dépassant: 13 cm

• hauteur du sommet : 6,5 cm

Découvrir le type de coiffe Territoire d'implantation de la coiffe
Vue de profil Vue de l'arrière

 

La coiffe est composée d'une carcasse en carton cousu, recouvert d'une toile de coton et d'un satin de soie, dont l'ampleur est résorbée par deux doubles plis latéraux superposés.

Un tulle à très petites mailles rondes recouvre le satin.

Les broderies tête-bêche sont au point de sable, datant cette coiffe du début du XXe siècle.

À l'avant le ruban recouvrant la passe est broché et le nœud arrière est à simple coque sans frisure.

La coiffe en détail

Cliquez pour voir en détail Cliquez pour voir en détail Cliquez pour voir en détail Cliquez pour voir en détail