Appartenance sociale

Il existait une version grand deuil en toile plissée à l'ongle et la pantine (élément) bordée d'un fin ruban de soie noire et une version demi-deuil en mousseline unie finement paillée. On trouvait également une version où la dentelle de pantine (élément) était orientée vers le visage.
La Pantine – la coiffe – était aussi nommée Cœur de Lezay par les habitants du village, mais les femmes de Chef-Boutonne l'appelaient La Pelle de four.

 

Demi_deuil
Coiffe de demi-deuil, Couhé-Vérac
Deuil
Coiffe de deuil, Couhé-Vérac

Antériorité

Il semblerait que ce modèle de coiffe soit très ancien, les femmes de cette région ont porté ce type de coiffe plus volumineux et plus travaillé dans sa conception : la pantine (élément) était cousue au fond de mousseline ou de tulle, le tout brodé plus finement que les modèles plus récents.