Les monstres, la violence,
les images en réseau
sur l'édifice.

La rigueur des modèles,
l'imaginaire,
la création...

 

Quel écho de l'art roman
n'est pas contemporain ?

Poitou

Peut-être pourrait-on " lire " les lieux romans du Poitou comme le territoire même, cette lente métamorphose vers la lumière. Non qu'elle soit absente de ces parages presque des bords de Loire, comme Argenton les Vallées, mais à mesure qu'on avance, Poitiers même, et Melle puis Aulnay, elle prend corps dans les pierres, elle s'en nourrit, donnant aux églises et aux images sur elles une vibration neuve.

Saint-Pierre est érigée sur le plateau, elle domine largement le vallon de la Béronne, bien au nord du noyau urbain.

C'est comme un visage aimé, proche de vous, qui partage les jours, puis les saisons, la vie entière, tellement qu'il fait bientôt partie de vous, comme un voisinage invisible qui vous fonde.

Saint-Hilaire est la " grande " église romane de Melle, bâtie en contrebas, dans le vallon creusé par la petite rivière la Béronne.

C'est juste avant la Loire, juste avant un autre monde, là où les derniers échos du midi, de sa lumière viennent guetter le soleil.

On accède maintenant à Saint-Savinien par une route à flanc qui serpente, le flanc des fortifications médiévales.

Airvault, c'est la vallée d'or, nous dit l'étymologie du lieu. Pourtant, après s'être rangé à mi-pente, la descente vers ce grand clocher incongru semble étrange.

L'église ici donne sur la place, et la place est au cœur des rues, en contrebas, dans ce qui est un noyau urbain depuis longtemps, un peu au nord de la rivière Charente.

Des livres pour approfondir

L'auteur de ce site a publié des livres sur l'art roman, illustrés de nombreuses images.

En savoir plus sur :

L'Abécédaire de l'art roman en Poitou-Charentes

Aulnay d'ombre et de lumière

Talmont, le chant précaire