Terre perdue
dans l'entre monde
peuple dispersé
comme jamais témoin
de notre devenir.


Terre précaire
depuis toujours
entre la résistance
et l'universel.

Poèmes

Ecrire le voyage jour à jour, découvrir lieu à lieu, voir, comprendre... Mais aussi partager un peu de l'âme, les instants isolés, absolus. Ne pas écrire, quêter l'épaisseur, les mots jamais sus, chercher les corps, la lumière, l'attente.

Première trace humaine de ce qui deviendra Erevan,
la forteresse d'Erebouni domine aujourd'hui la ville.

A Kirants, une nuit, avec autour de la maison, le jardin.

Un groupe de femmes, un matin d'été,
qui visitaient le monastère d'Ayravank, sur les rives du lac Sevan...

D'une femme en noir qui nous accueille à Sanahin, à bien d'autres dans les villages, et celles sur les photos d'avant 1915...

Makénis, après une longue quête du chemin, une lente, si lente, montée. Il y coule un torrent près des jardins.

A Talin, dans la chaleur d'été, le vide à vif qu'on éprouve, insaisissable

Près d'Idjevan, le soir, sur les hauteurs, le battement du monde, des vies dans l'instant.

Ererouk, l'expérience de la frontière, entre l'église des premiers siècles et les abeilles en fête.

Le livre "Les pierres & l'âme"

Les pierres et l'âme, fragments arméniens, est un regard passionné vers cette terre sensible arménienne, dont les pierres et leur devenir nous interrogent aujourd'hui plus qu'ailleurs.

Plus d'infos...