Une présentation des enluminures du Matenadaran, qui couvre la Grande Arménie, la Cilicie et la diaspora.

 

A peine libérée du joug des Seldjoukides, l'Arménie retombe au cours du XIIIe siècle sous celui des Mongols. A la même période, loin des montagnes du Caucase, le royaume arménien de Cilicie, qui borde la côte nord-est de la Méditerranée, est en pleine apogée. Ici comme là, à ce moment de l'histoire, les enluminures atteignent une qualité, une finesse et une variété de styles extraordinaires.

 

Un ensemble de textes (en anglais et en arménien), région par région, introduit aux contextes de l'histoire et de la production des manuscrits : on y apprend le rôle des académies de Gladzor et de Tatev, et on y fait focus sur de hautes figures de l'enluminure, de Toros Roslin à Sargis Pitzak.

 

Puis, pour la Grande Arménie, la Cilicie et la diaspora, une sélection de manuscrits est présentée, avec de nombreuses illustrations pleine page. Chaque visuel est référencé par un texte qui détaille la représentation. On pénètre ainsi dans la variété des styles, des parentés évidentes avec certains manuscrits de l'Occident chrétien aux influences byzantines, ou encore à ces portraits épurés, dont le trait minimal et la mise en espace originale fascinent souvent.

 

Armenian Miniatures of the 13th and 14th centuries
from the Matenadaran collection
Emma Korkhmazian, Irina Drampian, Gravard Hakopian



Aurora Art Publishers (1984), 166 pages, 20 cm x 29 cm