Petite histoire dans l'histoire, ce livre raconte la vie de Tiridate, de ses proches, sa conversion au christianisme sous l'influence de Grégoire l'Illuminateur.

 

Il est bien difficile, surtout quand on n'est pas historien, ou expert de la civilisation arménienne, d'appréhender ce livre. L'auteur est historienne, mais son ouvrage est un récit avec des personnages historiques, plus qu'un travail historique au sens strict.

 

Aux premières lignes, nous sommes en l'an 295, dans la citadelle du roi Tiridate III (Certains historiens le dénomment Tiridate IV), et à la fin en 322. Entre temps, on aura parcouru comme un roman l'histoire des vierges Hripsimé, Gayané et leurs compagnes, la maladie de Tiridate, sa rencontre avec Grégoire l'Illuminateur, sa conversion... L'ambiance du pouvoir de l'Arménie naissante, la famille royale, les serviteurs, les intrigues, les relations imaginées dans le détail de Grégoire et Tiridate. A la manière d'un film de reconstitution, le récit trace dans le détail un scénario, avec en toile de fond les grands événements de l'histoire d'alors, cette émergence du premier état chrétien.

 

Tiridate III roi d'Arménie
Mahig Ohanian

L'Harmattan (2001), 224 pages, 13,5 cm x 21,5 cm