Se taire quand la douleur arrive

elle couvre le corps dans l'instant

 

Noir alors

tout propos vulnérable qui se défait

 

Nous n'avons d'une lèvre à l'autre

qu'un peu de soif rompue

 

Vois ce regard assembleur

dans la présence

les corps s'affleurent


Et le halo de ton visage.