Chaque matin la même intensité rive les lèvres

La déclivité blanche du pré sous le gel, et l'air en soi inclus où le bonheur s'abreuve

L'osier reste intact, évasé dans le haut de lui-même

Je marche je fais craquer des grains de glace

Des images flottent, brunes, le plaisir les mouille, les évapore

Quelqu'un monte la route en face, je rentre, le froid m'imprègne les cils, je sais désormais la marge dépouillée du jour,

Branche flexible à la douceur