Quelque part l'homme dort

Et derrière les ventées d'hiver, une fillette devant le feu goûte la nuit

Des pas se lèvent, insensibles, comme le visage mat dans le début du jour

Tout est enfoui à même la boue des routes, et toute mousse couvre l'oeil

 

Quelque part, la seule plaie demeure, la seule absence au ventre

Les fenêtres effacées le soir encerclent l'âme et chaque chose en allée