Je pense à ce village simple aux chemins courbes comme l'âme

C'est l'hiver et la route est glacée et toute l'écriture est dans cet arbre que j'émonde

Naît le matin compréhensible à l'au-delà des haies, des bois, des tranchants vifs de la terre

Ici tout s'unifie, la parole bue retrouve la rosée dans la chair

Des chiens ont appelé au sud, ce pays se propage facilement jusqu'aux lèvres

J'étreins la distance de ton corps, temps pour y apprendre les amours pubères

 

Les copeaux gris de frêne s'envolent, bruit froid

 

Aujourd'hui, ta buée farouche sur la vitre