Les pays d'ailleurs nous sont frères la vie les porte à notre bouche

J'habite mille abris sous les glaces, les roches par le soleil traversées, mille seuils où j'entre, bonjour aux gens du voisinage

Et dans la cour la vieille femme lève l'eau du puits

Elle te regarde tristement, parole dans la douleur versée,

Et tu as tout à coup des siècles de pierre sur les bras

 

 

Ceux qui sont partis dans l'univers, éparpillés, je touche très doucement leur souvenir

Au gré des futaies, au gré de l'écorce éclatée, je prends leurs mains, comme s'ils entraient dans la cour après un voyage inutile

Quel soleil des paupières ramenez-vous, quelle chanson sur vos lèvres lointaines

Et quelles phrases à partager pour imposer silence au malheur ?