L’homme est absent des premières images paléolithiques, il ne va investir l’image qu’ensuite, au Néolithique. Le parcours des anciens récits mythiques, textile et image, occupe un chapitre entier du livre, mais ce thème mériterait une recherche entière.


Dans ce parcours, on est surpris parfois de retrouver un récit de la fondation, bien proche de notre Genèse biblique, mais qui l’étend, pour que la vie humaine vienne sur le monde, à la nécessité de l’image (pôle masculin de la création) et du textile (pôle féminin) ensemble. Statistiquement dans les sociétés, le textile est une occupation à dominante féminine, et la violence rituelle, parente de l’image, une occupation masculine.

 

 

 

Consulter les autres séquences découvertes :

1 La thématique du livre 2 Premières images et anciens récits 3 L’image sacrificielle et le textile comme bonne gouvernance
 4 Le textile dans l’image et l’image dans le textile  5 Renouveau du textile / Le textile sans le dire  6 Textile et réseaux
7 La textilité  La quête créative entre tapisserie et peinture  Elle est assise… ou le livre et son écriture