Pua kumbu, ikat chaîne
Iban, Sarawak, Malaisie
Coiffe de deuil
Mazières sur Béronne
Détail d'une robe, ikat chaîne
Urgut, Ouzbékistan
Nous tentons...
Poème (Rémy Prin)
Fresques de l'abside
Kobayr (Arménie)
Voussure du portail
Foussais
Panneau de soie, ikat chaîne
Boukhara, Ouzbékistan
Il n'y a jamais...
Poème (Rémy Prin)
Hinggi kombu, l'arbre à crânes, ikat chaîne
Kaliuda, Sumba, Indonésie
Visage
San Juan de la Pena (Aragon, Espagne)
Détail d'un khatchkar
Gochavank (Arménie)
Tissu de flammé, ikat trame
Charentes, France
Les églises du monastère
Noravank d'Amaghou (Arménie)
Carré du marais
St-Hilaire la Palud
Motif à l'araignée, ikat trame
Okinawa, Japon
Saintongeoise
Détail de la coiffe
Bestiaire au portail sud
Aulnay
Détail d'un sarong, ikat chaîne
Sikka, Flores, Indonésie

Ce qui a duré
dans la mémoire des hommes,
ce qui fait culture,
paysages de la terre
ou pays de l'esprit,
ce qui peuple le voyage,
les vies, la plénitude,
le patrimoine, ce n'est rien
que ce lien fragile
de ce que nous sommes
à ce que nous devenons.

L’exemple de Çatalhöyük comme “ première ville ” permet de situer l’émergence d’un nouveau rôle de l’image, lié aux origines sacrificielles, où les hommes désormais sont présents : c’est le progrès de la représentation qui naît, et qui relie l’image au mimétisme.


Chez les Grecs, on retrouve dans l’Iliade le clivage entre la violence masculine et le textile féminin. Après l’invention de la théorie et de la philosophie, on garde mémoire de la positivité du textile, chez Platon et Aristophane notamment, mais seulement comme une métaphore illustrant la pensée.

 

 

 

 

Consulter les autres séquences découvertes :

1 La thématique du livre 2 Premières images et anciens récits 3 L’image sacrificielle et le textile comme bonne gouvernance
 4 Le textile dans l’image et l’image dans le textile  5 Renouveau du textile / Le textile sans le dire  6 Textile et réseaux
7 La textilité  La quête créative entre tapisserie et peinture  Elle est assise… ou le livre et son écriture