Lentement, nous descendons dans la vallée de l'Arpa rejoindre la route du sud. "Nous allons jusqu'à Vayk, ce sera mieux pour dormir."

Il fait presque nuit à Vayk. Plusieurs demandes aux passants, un aller retour dans la rue principale, puis à côté d'une caserne on monte raide sur la colline. Le promontoire est tout occupé par un étrange bâtiment à trois niveaux, en forme de rotonde. "L'hôtel n'est pas fini, dit Sona, mais ils peuvent nous loger, ils ouvrent seulement dans une semaine, mais si vous voulez bien, ce serait moins cher. Vous venez voir?"

Arsen nous accueille dans une grande salle, pierres plaquées sur les murs, fontaine centrale qui fonctionnera bientôt. Large escalier de bois qui monte aux chambres. Il y a des toilettes et de l'eau, beaucoup de poussière au sol, des lits sommaires. "Mais on va faire venir une femme de ménage." On parle prix. Arsen est anxieux de la réponse. C'est oui. Achot et Sona dorment ici. Large sourire, empressement pour les bagages.

"Et pour le repas?

- C'est possible, on va faire le budget, ils vont descendre acheter et faire la cuisine en famille."

On attend le ménage en découvrant l'hôtel en devenir. Les pièces sont construites en périphérie du bâtiment, laissant au centre un vaste espace sur les trois niveaux. Arsen me montre au mur les pierres veinées de rouge. Il écrit sur mon carnet Fe2O: les veinures proviennent "naturellement" de cet oxyde de fer fréquent dans la région. Je comprends? "Naturellement", Arsen est la joie même.