Porte de l'Arménie du nord, celle des forêts et des paysages doux, Dilidjan fut un lieu de rencontre des intellectuels et des artistes. La ville témoigne encore d'un habitat traditionnel.

 

 

Dilidjan d'hier : maisons traditionnelles
Dilidjan d'aujourd'hui : maisons récentes


Contraste saisissant à quelques centaines de mètres de distance, l'architecture à Dilidjan montre deux visages si différents qu'on a peine à croire parfois être dans la même ville.

L'époque soviétique a vu fleurir, de chaque côté de l'avenue large, des bâtiments au carré, bloc à bloc. Plus loin, au détour de la rue qui se rétrécit, l'élégance précaire des maisons en bois, aux balcons ouvragés, où se décline le rythme géométrique des vitres...